Kamanga Soutra

*Extraits du Khaggavisana Sutta ou Soutra du Rhinocéros, un des textes les plus anciens du bouddhisme theravada. Il fait l’éloge de l’ascétisme et de la solitude pour atteindre l’illumination.

Pour une personne sociable*, il y a des séductions,
Sur les talons de la séduction, cette douleur,
En voyant les désavantages de la séduction,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Comme un cerf dans la nature, sans chaînes,
Cherche son fourrage où qu’il ait envie,
Le sage, connaissant la valeur de la liberté,
S’en va tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Parce que les plaisirs sensuels, élégants, doux et charmants,
Enchantent l’esprit de leurs multiples formes,
En voyant ce piège des lacets sensuels,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Sans avidité, ni tromperie, sans soif, sans hypocrisie,
Illusions et taches emportées par le vent,
Sans inclinations pour le monde entier, tous les mondes,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Libéré des langueurs, ne trouvant plus plaisir
Aux ébats du monde, à l’amour ou au plaisir sensuel,
T’abstenant d’ornements, disant la vérité,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Rompant tes chaînes,
Comme un poisson dans l’eau déchire un filet,
Comme un feu qui ne revient pas sur ce qui est brûlé,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Abandonnant les barrières à la conscience,
Expulsant toutes impuretés,
Non-dépendant, tranchant l’aversion, la séduction,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Ayant suscité la persistance à atteindre le but le plus élevé,
L’esprit non souillé, sans paresse dans l’action,
Ferme dans l’effort, levé avec fermeté et force,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Décidé à mettre fin à l’avidité et attentif,
Instruit, conscient, non embrouillé, certain,
Ayant reconnu le Dharma et faisant des efforts,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Comme un lion, plein d’énergie,
Fort de la griffe, vivant en conquérant,
Le roi des bêtes, se repose en demeure solitaire,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

T’associant au bon moment à la libération par la bonne volonté,
La compassion, l’appréciation, l’équanimité,
N’étant plus empêché par le monde entier, n’importe quel monde,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Ayant laissé tomber la passion, l’aversion, l’illusion,
Ayant brisé les chaînes,
N’étant en rien troublé par la fin de la vie,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Pas plus surpris qu’un lion par un bruit,
Pas plus piégé que le vent dans un filet,
Pas plus souillé qu’un lotus dans la mare,
Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros.

Et voilà, c’était le texte quasi-intégral de Red Storm 71 édité par Exclusif en exclusivité parce qu’il y a pas de raison qu’on soit les seuls à se faire chier sur un filler bouddhiste qui donne plus des envies de meurtre que de compassion ! Et le premier qui dit yaoi, spoil ou troll…

Va-t’en tout seul, comme une corne de rhinocéros !

 

Dawn of the Frozen Wastelands 20