Le cercle des monstres disparus

RAPPEL

Et voici la news réponse pour notre petit défi poétique dont on vous rappelle le contenu:

Les os troubles du sombre palais des ombres
La noirceur obscure des flots rances de l’oubli
L’horizon vacillant du sillon de la raison
Les cendres ardentes des étoiles éteintes

Anonyme

Saurez-vous deviner de quoi parle l’auteur ?

MERCI

Nous remercions tous ceux qui ont pris le temps de lire ce poème, d’y penser et même de participer pour les plus fous d’entre vous, même quand vous n’aviez pas le moindre début d’idée quant à une réponse éventuellement potentielle !
Les participants en question gagnent donc l’immense honneur d’être cité dans une news MnS afin que vous puissiez vous rendre compte de l’éclectisme de bon aloi de notre lectorat car,
ainsi que vous pourrez le constater ci-dessous, il y en a vraiment pour tous les goûts:

– Nous avons les amateurs de Lovecraft et Cthulhu (vous êtes trop bons envers l’auteur :D):
Lovecr’lyeh: Moi, ça me fait penser à R’lyeh.
Iluin: idem

– Ceux qui ont tout misé sur le sommeil profond:
choika: l’auteur parle du sommeil non ?
Darenn: Je pense que ça parle des rêves
Rikudo-senin: Je vote pour » Le cauchemar «

– Les partisans des phénomènes complexes:
Naga: Je pense qu’il veut parler de la Congolexicomatisation
Poupli: J’hésite avec un phénomène spatial, du genre un trou noir par exemple ou de l’antimatière, mais les commentaires des gens du dessus (genre le sommeil/rêves) pourraient correspondre aussi.

– Les analystes des vues de l’esprit:
poupoutt: Quant au défi, ça me fait penser à la sénilité
LadyTara: Alors, pour répondre à votre défi poétique, j’ai bien cherché et les seules réponses que j’ai trouvées (mais dont je doute) sont la mémoire, l’âme, l’esprit ou encore les Enfers (je penche pour cette réponse là).

– Et enfin les courageux qui ont souffert pour rien:
Kaito: possible d’avoir un indice ?
Heyruko: Arcmort reviens !!!!!!!!
JojoGuyzmo: pour le defi euh …… j’en ai aucune idée

LA REPONSE AVEC ANNA-LISE

Ça reste de la poésie donc toutes les interprétations sont valables, ne laissez pas les profs de français, philo ou lettres vous dire le contraire (voilà, c’était l’instant rebelle).

A présent, examinons donc ensemble certains des sens possibles de cette oeuvre qui… nan, je déconne, on sait bien que vous vous en foutez alors on va faire court: il s’agit des sentiments éprouvés par un membre de la MnS à qui Mugi vient de demander de faire une news.
Cela inclut de façon non exhaustive une profonde détresse accompagnée de pulsions suicidaires et d’épisodes psychotiques, un manque de motivation profond aussi appelé flemme… Bref, la version Monster du fameux « spleen » poétique que certains d’entre vous ont peut-être eu le bol de ne pas aborder en classe (parce que c’est trop déprimant, voire mortel d’ennui comme thème).

Les os troubles du sombre palais des ombres

Il y a beaucoup de cadavres dans les placards de la MnS (sombre palais des ombres), à tel point qu’on finit par oublier qui a tué qui et pourquoi (en général on met trahison dans les formulaires).
Du coup, ça devient difficile d’identifier les victimes (os troubles) surtout avec une mémoire brumeuse (eaux troubles) perdue dans les ombres du passé. Et puis vous savez, c’est pas facile de voir des ombres dans l’obscurité, d’où l’expression « faire la lumière » (ne pas confondre avec « faire le malin », surtout si vous êtes en Enfer, domaine du Malin).

La noirceur obscure des flots rances de l’oubli

Oui, donc on manque de place alors on a tendance à balancer pas mal de corps dans les égouts où personne ne les retrouvera (approuvé par Goblin Slayer, notre ex-expert en liquidation de vermine).
Il faut dire qu’on purge beaucoup chez nous, que ce soit les rangs ou les égouts (ça va de pair, en fait, logique) alors beaucoup de membres sombrent (oho vous voyez la construction thématique croisée de la chose, là ?) facilement dans le linceul obscur de l’anonymat (la mort discord quoi).

L’horizon vacillant du sillon de la raison

À l’arrivée, vous imaginez bien que ce genre de situation à des effets profonds sur la raison de nos membres, et la crainte permanente d’être de corvée de news a de quoi rendre paranos même les plus endurcis. Cet aspect est exprimé de façon subtile par les différentes lignes évoquées qui peuvent être parallèles ou perpendiculaires entre elles, droites ou courbes (non c’est pas des maths, juste une question d’angle de vue). Ainsi le sillon du champ est droit mais celui du disque circulaire et si l’horizon apparaît droit, il est en fait courbe, vous voyez ?
Quand à l’aspect vacillant de la chose, il évoque bien sûr l’horizon des événements de l’écran ou l’auteur de la news toujours pas écrite atteint l’illumination d’un jour nouveau pour échapper au trou noir de la page blanche (qu’on peut effectivement qualifier de cauchemar).

Les cendres ardentes des étoiles éteintes

Ça c’est quand l’ambition qui habitait les yeux du traître s’éteint au moment de sa mort prématurée. Ou plus simplement quand vous venez de relire todag en entier pour la énième fois et que vous vous apercevez que vous venez de lire le dernier chapitre. En clair, vous avez les yeux explosés qui picotent même fermés.
Alternativement, c’est tout simplement le manque d’inspiration du pauvre membre chargé de la news, son enthousiasme ayant été brutalement douché par la dure réalité du scantrad.

FÉLICITATIONS A TOUS LES GAGNANTS

 

Todag 172

SMGT 64